Histoire

L’HISTOIRE DE LA PAROISSE DE COLLEX-BOSSY Origines: Aujourd’hui la paroisse de Collex-Bossy couvre l’espace situé entre la route des Fayards, la frontière française à l’ouest et au nord ainsi que la Versoix (et un bout au delà au Bois Baron) à l’est.  Au Moyen-Àge elle faisiat partie de la Seigneurie de Bâtie-Beauregard qui s’étendait jusqu’au lac, comprenant l’actuelle commune de Bellevue. Trois lieux de culte étaient alors implantés dans ce territoire: l’église de Collex, consacrée à St. Georges et St. Eloi, l’église de Bossy dont le patron était Saint Clément et la chapelle de St. Oyend à Colovrex, disparue à une époque inconnue. Les deux églises de Collex et de Bossy avaient différents  propriétaires féodaux, qui recevaient la dîme et nommaient les curés: celle de Collex relevait du Chapître de la Cathédrale, celle de Bossy de l’abbaye de St. Claude dans le Jura. Si les bâtiments des églises dataient probablement du 13e siècle, ils étaient  certainement précédés de sanctuaires plus anciens. Les historiens estiment que les paroisses genevoises, dont l’évêché existe depuis le 4e siècle, étaient constituées dans leur grande majorité avant le 9e sièecle. Nous nous trouvons donc dans une vieille terre chrètienne. Collex, Bossy et Colovrex n’ont cependant jamais été de grands villages. On parle de 30 feux (maisons) à Collex, ce qui signifie une centaine d’habitants. Les hameaux s’y ajoutaient. La première mention écrite de l’église de Collex remonte à l’année 1258. Il s’agit d’un arbitragepar l’évêque de Genève, Aymon de Grandson, dans une querelle qui opposait le Chapître de la Cathédrale, propriétaire de l’église de Collex, et le Seigneur de Prangins qui s’était emparé des deux tiers de sa dîme. Nous avons aussi quelques rapports de vicaires épiscopaux lors de leurs visites pastorales régulières dans les paroisses. Souvent ils ordonnent aux paroissiens de mieux entretenir leur … Lire la suite de Histoire